Monthly Archives: juillet 2014

Maison Louis-Cyr
*MUSÉE PRIMÉ!

Design de la reconstitution historique et interprétation de la partie résidentielle de la Maison Louis-Cyr, et design de la boutique. Ce musée est dédié à un célèbre homme fort Canadien français dont la carrière internationale s’est déployée de la fin du dix-neuvième siècle jusqu’au début du vingtième siècle.

L’équipe de ce Musée souhaitait évoquer le style de décoration « victorien Eastlake » qu’on aurait pu trouver, vers 1900, dans la résidence de l’homme fort. À partir de quelques paramètres généraux, à l’intérieur d’une enveloppe modeste et en respectant un calendrier extrêmement serré, Merlicht a su répondre efficacement à cette demande. Le mandat incluait aussi le design de la boutique du Musée. Dans l’ensemble, l’évocation du style de décoration Eastlake est réussie!

Projet clé en main : gestion et coordination de projet, direction artistique, recherches documentaire et iconographique, design 2D 3D, prescriptions architecturales pour l’entrepreneur du Musée, rédaction, révision et traduction des textes, graphisme, coordination de la mise en valeur de costumes du film Louis Cyr : l’homme le plus fort du monde, acquisition de meubles et de rideaux, fabrication et installation.

MUSÉE PRIMÉ! Les aménagements conçus par Merlicht ont contribué à l’obtention, par la Maison Louis-Cyr, de plusieurs prix : « Coup de coeur 2015-2016 pour la Matawinie » attribué par le portail Hexagone Lanaudière; deux prix décernés lors de l’édition 2014 du Gala des grands prix Desjardins de la culture de Lanaudière : prix
« Patrimoine » et prix « Coup de cœur Desjardins »;
prix « Mérite en interprétation – volet communautaire » remis par l’Association québécoise des interprètes du patrimoine (AQIP).

Zoo Ecomuseum

Exposition permanente Faune et humains ‒ Connectés déconnectés? qui explore les liens qui nous unissent à la faune.

Les visiteurs du zoo Ecomuseum ignoraient souvent sa salle d’exposition, filant en flèche vers les animaux. Merlicht a relevé le défi de changer cette habitude, et d’intéresser les visiteurs aux messages véhiculés dans l’exposition, en concevant une muséographie qui happe leur regard et les stoppe dans leur erre d’aller.

Tout d’abord, les visiteurs croisent une longue liste de noms d’animaux qui serpente sur le plancher, les murs et le plafond du corridor du pavillon et de la salle d’exposition : une liste qui exprime visuellement l’étonnante diversité de la faune de la Vallée du Saint-Laurent. Les visiteurs sont ensuite intrigués par le curieux volume recouvert de verdure qui occupe presque tout l’espace d’exposition : leur curiosité piquée (surtout celle des enfants), ils entrent le visiter!

Les liens complexes qui unissent humains et faune sont présentés à l’intérieur de ce volume « écrin pour la biodiversité ». Sur ses parois intérieures, des murales graphiques intégrant des écrans invitent les visiteurs à se questionner sur quatre grands thèmes. Des percées dans ces murales permettent aux enfants d’entrer et sortir du volume, et aux adultes de regarder à l’intérieur. Enfin, trois grandes photos d’animaux particulièrement émouvantes viennent encadrer l’écrin.

Merlicht a aussi agi comme conseiller pour le design de la rénovation des espaces d’accueil du zoo Ecomuseum : choix des revêtements de sol et de couleurs des murs pour l’entrée, les corridors et la boutique.

Projet clé en main : gestion et coordination de projet, direction artistique, recherches documentaire et iconographique, concept, scénario, design 2D 3D, prescriptions architecturales pour l’entrepreneur du zoo, rédaction, révision et traduction des textes, montages de diaporamas dynamiques pour écrans, programmation, éclairage, fabrication et installation.